La confiance en soi est une notion pour le moins équivoque. Tout le monde y va de sa propre définition, sans arriver parfois à en délimiter son cadre conceptuel. Pour combler ce manque et clarifier les choses, nous avons voulu aborder cette notion par des exemples concrets permettant de mettre en lumière ses nombreux atouts.

Confiance en soi : définition et principes généraux

Selon Moussa Nabati, psychanalyste-psychothérapeute et docteur en psychologie, « Les notions qui nous parlent au cœur sont souvent les plus difficiles à définir ». Faites-en l’expérience, sauriez-vous définir l’amour, la liberté ou encore le bonheur… Difficile n’est-ce pas ? Il en va de même avec la définition de la confiance en soi : si nous en avons, de manière intuitive, une idée vaste, nous n’arrivons pas pour autant à la définir concrètement… Certains évoquent une capacité à aller de l’avant, à oser prendre des risques, à vaincre sa timidité, à passer outre le regard des autres et les pensées négatives dévalorisantes, etc.

Pourtant, la confiance en soi, nous la reconnaissons à chaque instant ; nous sommes par exemple parfaitement capables d’identifier les moments où nous l’avons éprouvée et les moments où nous en avons manqué. S’il nous manque donc cette capacité à la définir, c’est parce que la confiance en soi est multidimensionnelle ; elle dérive de plusieurs choses comme l’estime de soi, le sentiment de légitimité et la capacité ou non à agir.

Sur ces bases, on pourrait en donner une définition simple : la confiance en soi est l’évaluation à un instant « T » de notre capacité à affronter une situation donnée. Elle est à distinguer de l’estime de soi qui, elle, représente la valeur que nous nous accordons, soit l’évaluation que nous nous faisons de nous-mêmes — on peut à ce titre avoir une bonne estime de soi tout en manquant de confiance en ses capacités. La confiance en soi est donc à mettre en corrélation avec ce que nous sommes capables d’accomplir ou non. Elle est le résultat de croyances que l’on possède envers soi-même.

Usages et atouts de la confiance en entreprise

La confiance en soi est une compétence comportementale (soft skills) qui vous différenciera à bien des égards des autres collaborateurs. Cette dernière en effet, en rejetant toute forme d’immobilisme, inscrit chacun d’entre nous dans une dynamique, dans un mouvement perpétuel, lequel est nécessaire dans un monde du travail qui mute en permanence.

S’il est normal d’avoir des moments de doute, il est en revanche impératif de croire en ses capacités pour s’adapter aux changements. C’est ainsi que les portes s’ouvrent et que les circonstances opportunes de travail naissent. Dans cette perspective, avoir confiance en soi, c’est ne considérer l’échec que comme un moyen de rebondir.

Par conséquent, lorsque l’on a suffisamment confiance en soi, on est alors capable de réagir efficacement aux différentes situations rencontrées par une prise de risque maîtrisée ; cette dernière accroît par ailleurs l’autorité naturelle et le leadership de la personne concernée, et la positionne dans un cercle vertueux. Le contraire en revanche freine l’ascension professionnelle…

Manquer de confiance en soi entrave la vie professionnelle

L’entreprise est un lieu d’engagement, d’action et de performance. Pour ce faire, on attend des collaborateurs une vitalité constante, une ardeur au travail. Or manquer de confiance affecte notre aptitude à l’action et nous empêche d’évoluer — prise de risque limitée, tendance à rester dans sa zone de confort, etc.

En nous comportant ainsi, nous ne nous donnons pas les moyens de progresser au même rythme que l’entreprise qui, pour sa part, réalise, contre sa volonté parfois, des changements radicaux — certains secteurs d’activité sont soumis à d’importantes transformations dues à l’évolution des technologies par exemple.

Qui plus est, dans un environnement professionnel, un manque de confiance se détecte assez facilement, ce qui rend le malaise d’autant plus important pour celles et ceux qui en sont les victimes. Heureusement, manquer de confiance n’est pas une fatalité : de nombreuses solutions existent pour la retrouver.

Reprendre confiance en soi en se formant

La confiance en soi n’est pas une compétence figée ; elle évolue selon la nature des expériences passées (successions de réussites ou d’échecs) et l’entourage (familial, professionnel, amical, etc.). Aujourd’hui, vous en avez, demain vous en manquerez peut-être… Nul ne peut s’en affranchir totalement.

C’est pourquoi il est utile d’en comprendre les mécanismes pour mieux la « dompter ». Nous proposons à ce titre un accompagnement unique pour retrouver confiance à travers des vidéos ludiques, des podcasts et des exercices ; vous y trouverez les ressources nécessaires pour apprendre à relativiser vos échecs et vos réussites, mieux identifier vos talents, vos comportements et vos besoins, et prendre confiance dans votre capacité à réaliser des tâches, entre autres. La confiance en soi n’est pas innée, tout le monde, par une volonté forte, peut l’acquérir à l’aide d’approches simples et opérationnelles.

Filter