Créativité, intelligence émotionnelle, gestion du stress… les Soft Skills ont pris une importance considérable ces dernières années, à tel point que les recruteurs ne jurent plus que par elles pour évaluer tout le potentiel d’un individu. Face à un monde du travail qui évolue en permanence, miser sur son diplôme ou son expérience n’est plus suffisant pour garantir son employabilité. Dans ce contexte, se former aux Soft Skills apparait comme l’une des solutions phares pour se démarquer des autres candidats. Mais alors que sont-elles réellement ? Comment expliquer cet engouement autour des Soft Skills ? Quelles sont celles que les entreprises recherchent le plus ? Comment les développer pour rendre son profil attractif ? Les formations Soft Skills valent-elles le coup ? Autant de questions légitimes auxquelles nous allons tenter de répondre à travers cet article.

Que sont les Soft Skills ?

Par opposition aux hard skills, ou compétences « dures », qui regroupent l’ensemble des compétences techniques acquises par l’apprentissage — soit par le biais de formations donnant lieu à une certification ou un diplôme, soit par la validation de l’expérience professionnelle —, les Soft Skills, ou compétences douces, représentent quant à elles l’ensemble des compétences dites comportementales d’un individu, c’est-à-dire sa capacité à gérer le stress, à s’organiser, à communiquer, etc.

Longtemps délaissées par les dirigeants et DRH, elles constituent aujourd’hui un véritable enjeu pour les organisations qui doivent former et accompagner des collaborateurs capables de suivre les évolutions rapides et croissantes du marché du travail. Ainsi, selon une étude publiée en 2019 par Cadremploi et Michael Page, plus de la moitié des décideurs en entreprise (cadres et dirigeants) seraient prêts à recruter essentiellement sur les Soft Skills des candidats.

Les raisons d’un tel engouement pour les Soft Skills

L’intelligence artificielle, l’automatisation et la robotisation de la société, soit l’invasion du digital dans tous les pans de notre vie, ont provoqué de profonds bouleversements sur le marché du travail, tant négatifs que positifs. Par conséquent, ces changements obligent les organisations à opérer de grandes transformations pour survivre dans un monde de plus en plus globalisé et riche en opportunités.

Mais alors qu’autrefois les dirigeants misaient principalement sur les savoir-faire de leurs employés — maîtrise d’un langage informatique, d’une langue étrangère, d’un logiciel, etc. —, ces derniers semblent aujourd’hui s’intéresser davantage à leurs compétences comportementales, transversales et humaines, cela pour plusieurs raisons :

  • l’intelligence artificielle (IA), aussi intelligente soit-elle, ne le sera jamais autant qu’un cerveau humain qui, lui, réfléchit selon des schémas complexes et informels ;
  • le capital humain est quoi qu’on en dise le meilleur atout de l’entreprise. Plus précisément, un salarié avec des aptitudes comportementales développées peut devenir à plus ou moins long terme un collaborateur efficace, capable de résoudre n’importe quel problème, ce que ne peut pas faire un programme informatique, aussi abouti soit-il ;
  • les humains sont les seuls à pouvoir s’imprégner totalement de l’ADN d’une entreprise.

L’homme est donc au cœur de la transformation digitale. C’est pourquoi les individus dotés de solides compétences comportementales sont, et seront demain, les profils les plus employables sur le marché du travail. En effet, l’adaptabilité, l’esprit d’équipe, l’agilité, la gestion du stress sont autant de qualités nécessaires pour suivre les changements du marché à venir et s’adapter aux nouveaux métiers de demain.

Selon un rapport de l’Institut pour le futur, un think tank californien, 85 % des emplois qui seront demandés en 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Ainsi, de toute évidence, la capacité à acquérir de nouveaux savoirs sera plus importante que les savoirs déjà acquis, d’où l’intérêt croissant des entreprises pour les Soft Skills.

Les Soft Skills participent à notre épanouissement

Les Soft Skills ne garantissent pas seulement notre employabilité, elles contribuent également à notre épanouissement professionnel. En effet, plus notre capital de compétences comportementales est élevé, plus nous avons de valeur aux yeux des recruteurs. Plus nous avons de valeur aux yeux des recruteurs, plus les opportunités professionnelles se multiplient.

Qui plus est, nul ne peut savoir ce qui vous fera vibrer demain… Aujourd’hui votre métier vous passionne, mais qu’en sera-t-il dans quelques années ? C’est pourquoi travailler sur vos propres aptitudes comportementales fera de vous un candidat à haute valeur ajoutée, capable de rebondir sur n’importe quel événement. Notez toutefois que le développement des Soft Skills reste un processus long qui se réalise par itération. Mais pour gagner du temps, sachez qu’il est possible de suivre des formations en Soft Skills moyennant quelques jours de votre temps.

Les Soft Skills que les entreprises s’arrachent

Pour améliorer votre employabilité et vous donner toutes les chances d’intégrer le poste de vos rêves, voici dix compétences comportementales sur lesquelles travailler dès aujourd’hui.

La capacité à résoudre des problèmes complexes

Votre capacité à résoudre des problèmes complexes, quelle que soit leur nature, témoigne de deux choses : que vous savez identifier un problème lorsqu’il se présente à vous, et que vous savez lui reconnaître toute sa complexité. Indirectement, cela suppose une bonne capacité d’analyse de votre part, ainsi qu’une aptitude à trouver des solutions pour le résoudre. Enfin, on peut aussi en déduire que les solutions apportées à la résolution d’un problème sont le fruit de plusieurs prises de décisions successives de votre part, ce qui en dit long sur vous.

La créativité

La créativité est de plus en recherchée, surtout au sein des start-up qui, pour certaines d’entre elles, ont tendance à disrupter les marchés. Ainsi, en cassant les schémas préétablis, elle invite à de nouveaux horizons, à de nouvelles perspectives. Le domaine du Webmarketing notamment a besoin de profils créatifs pour s’imposer.

L’esprit d’équipe

Pour renforcer la cohésion du groupe et tisser des liens entre collègues, avoir un bon esprit d’équipe est important. Dans une entreprise, c’est souvent la somme des individualités qui crée de la valeur. « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin » est un proverbe qui s’applique parfaitement au monde de l’entreprise.

L’intelligence émotionnelle

Alors que le quotient intellectuel (QI) était autrefois le principal indicateur pour juger de l’intelligence d’un individu, ce dernier semble avoir été délaissé par ce que l’on appelle désormais le quotient émotionnel (QE), ou l’intelligence émotionnelle. C’est en quelque sorte la capacité d’un individu à gérer ses émotions et à identifier celles des autres.

Savoir communiquer

Savoir communiquer n’est pas seulement la capacité à bien s’exprimer à l’oral ou à susciter l’adhésion. C’est aussi et surtout la capacité de s’adapter à son interlocuteur, qu’il soit un collègue ou un client, pour lui transmettre une information intelligible. Le discours doit être à la portée de tout un chacun. Cela est d’autant plus vrai si vous avez des responsabilités qui vous obligent à donner des instructions et des consignes claires.

L’empathie

L’empathie est la capacité à comprendre autrui, tant dans son parcours de vie que dans sa personnalité. Cela vous sera utile dans un environnement professionnel pour mieux vous adapter aux personnes et aux situations qui se présenteront à vous. Sans empathie, difficile d’établir le moindre lien avec quiconque.

Curiosité et enthousiasme

La curiosité est primordiale, surtout si vous êtes un nouvel arrivant. Cette Soft Skill prouve non seulement votre désir de vous intégrer pleinement au sein de l’entreprise, mais aussi de réussir dans les missions que l’on vous confie. Enfin, tout cela doit être réalisé avec enthousiasme. Une personne lumineuse dotée d’un état d’esprit positif aura toujours plus de facilité à s’intégrer qu’une personne apathique.

La capacité à gérer son stress

Le monde du travail répond à des impératifs de temps, de moyens, de budget, etc. Par conséquent, dans de telles circonstances, les situations stressantes ont vite fait de s’accumuler. C’est pourquoi la capacité de travailler sous pression, c’est-à-dire la faculté à gérer son stress, est primordiale pour tenir sur la durée. Les entreprises le savent pertinemment : le stress engendre fatigue morale, indécision et perte de confiance.

La flexibilité

La flexibilité est une compétence largement valorisée dans le milieu du travail dans la mesure où elle témoigne d’une certaine volonté de votre part d’acquérir de nouveaux savoirs et de relever de nouveaux défis. Qui plus est, les personnes flexibles sont souvent celles qui arrivent le mieux à s’adapter à différents environnements, ce qui est extrêmement recherché au vu du rythme dans lequel le monde de l’entreprise et du travail évolue.

L’esprit d’entreprendre

Travailler implique tôt ou tard de prendre des initiatives et de faire preuve d’un certain dynamisme. Ainsi, l’esprit d’entreprendre est une compétence très demandée, et ce, même si vous deviez avoir l’accord de votre hiérarchie pour mettre en place vos propositions. Cela prouve votre engagement dans votre travail ainsi que votre capacité à rebondir à des événements soudains.

Suivre une formation Soft Skills pour développer ses compétences

Contrairement aux idées reçues, les Soft Skills n’ont rien à voir avec la personnalité. Ce sont deux notions tout à fait distinctes l’une de l’autre. Comprenez que les traits de personnalité qui reflètent les individus sont immuables — ou presque. Tandis que les Soft Skills se travaillent… Et nous dirions même qu’elles s’entretiennent tous les jours !

En effet, avoir confiance en soi, avoir du leadership, savoir communiquer, savoir résoudre des problèmes complexes dans des temps courts n’est pas inné. Par conséquent, il ne faut pas désespérer si les quelques Soft Skills énumérées ci-dessus n’évoquent rien pour vous, car ce sont des compétences qui s’acquièrent, et ce, à n’importe quel moment de votre vie. Pour cela, des formations proposent de développer vos Soft Skills à travers plusieurs de sessions de formation : communication, management et travail collaboratif, savoir-être, agilité et adaptation, esprit d’initiative et d’entreprise, organisation et efficacité au travail, etc. Les développer rendent votre profil plus attractif et ainsi vous permettront de faire évoluer votre carrière.

Filter