Le développement personnel est un ensemble de pratiques visant à améliorer la connaissance de soi, et d’une façon plus générale, à améliorer la qualité de vie personnelle par l’accomplissement de ses objectifs, de ses aspirations et de ses rêves. Pour ce faire, plusieurs méthodes : opter pour un coach en développement personnel, ou travailler seul en totale autonomie. Quoi que vous choisissiez, il est probable que vous vous posiez de nombreuses interrogations…

Comment améliorer l’estime de soi ? Pourquoi mieux se connaître est-il important ? Se détacher du regard des autres peut-il m’aider dans ma prise de parole en public ? Quels grands principes dois-je suivre pour favoriser mon épanouissement personnel ? Comment gérer ses émotions et gérer son stress ? Comment acquérir plus de confiance en soi ? Comment adopter la pensée positive en toute circonstance ? Quelles que soient les questions que vous vous posez, une démarche de développement personnel n’est jamais simple à accomplir… C’est pourquoi vous trouverez, pour vous accompagner, 8 conseils à appliquer dès aujourd’hui.

Avant de commencer : Si vous souhaitez recevoir plus de contenus sur le développement personnel, abonnez-vous à notre newsletter.

Se libérer des mauvaises pensées

Lorsque nous évoquons les mauvaises pensées, nous parlons des pensées obsessionnelles et indésirables qui s’immiscent à chaque instant de notre vie, et ce, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons. Ces pensées se manifestent de différentes manières : elles peuvent être malfaisantes, éthiquement contestables, répugnantes, etc. Mais elles peuvent aussi formaliser nos craintes — la peur de tomber malade, la peur d’être trompé, la peur de parler en public… — et nos doutes — notre capacité à réussir, notre orientation sexuelle, la nature de nos intentions, etc. Quelle que soit la manière dont elles se manifestent en vous, il est probable que celles-ci vous nuisent ou vous inquiètent, voire vous effraient à force de répétition.

Mais rassurez-vous, avoir ce type de pensées ne fait pas de vous une mauvaise personne. Vous n’avez donc pas à éprouver quelque sentiment de culpabilité à ce sujet. Au contraire, vous êtes victime du piège que votre cerveau vous tend. Plus vous les combattez, et plus elles reviennent avec force et vigueur, vous donnant alors l’illusion qu’elles sont insurmontables. C’est donc votre manière d’appréhender ces pensées qui fait défaut et qui renforce leur existence dans votre vie. Ainsi, plutôt que de les rejeter et de les combattre, vous devriez à la place essayer de les accueillir jusqu’à les accepter complètement. De cette manière, vous leur retirerez peu à peu l’importance que vous leur donnez actuellement, jusqu’à les rendre, par itération, de plus en plus inoffensives.

Réussir à lâcher prise

Il est coutume de dire que chaque épreuve que nous traversons dans notre vie peut être surmontée avec un peu de volonté. Nous pensons pour notre part qu’il s’agit là d’une demi-vérité. Si la volonté peut effectivement aider à franchir un obstacle, elle n’est toutefois pas la solution à tous nos maux ! Et nous irions même jusqu’à dire que la volonté peut, dans certains cas, compliquer les choses. En effet, il est parfois plus sage, et plus salvateur, d’accepter un événement qui se présente à nous, ou même de le contourner si cela est possible.

Le lâcher-prise ne témoigne pas d’une quelconque faiblesse. Au contraire, il témoigne de la force en vous d’accepter vos limites pour arrêter de gaspiller votre temps d’une part, et votre énergie d’autre part. Comprenez qu’une volonté obsessionnelle de surmonter quelque chose, soit votre incapacité à accepter une situation, génère en vous des souffrances (culpabilité, autodénigrement, doute de soi…) qui peuvent se cristalliser durant de nombreuses années. Il faut donc en finir avec ce discours moralisateur : non, la volonté n’est pas une solution à tous les problèmes. Le détachement et l’absence de contrôle donnent parfois de meilleurs résultats pour surmonter les épreuves !

Visualiser ses rêves

Visualiser ses rêves permet de focaliser son esprit sur des choses positives. Là où certaines pensées négatives nous enchaînent, d’autres, au contraire, nous libèrent parfois d’un quotidien éreintant. Pour arriver à ce résultat, il est nécessaire d’orienter son esprit dans la bonne direction, en pensant à son but avec force. Mais plus que de l’imaginer, vivez-le intensément en visualisant tous les bienfaits que celui-ci apporterait dans votre vie une fois atteint.

Toutefois, ne vous fourvoyez pas… Il ne s’agit pas de rêver d’un futur idéalisé en croyant que vous y parviendrez à coup sûr. Atteindre un objectif, quel qu’il soit, nécessite de vous ancrer dans l’instant présent, et non dans le futur. Si vous avez le droit de l’imaginer, il serait en revanche préjudiciable de le vivre en dehors de votre réalité. Vous devez donc agir dès aujourd’hui pour réaliser vos rêves. En d’autres termes, une simple action, même anodine, vous rapprochera davantage de vos rêves qu’un simple espoir formulé dans votre tête… Visualiser ses rêves tout en étant acteur de sa réalité est indispensable pour s’accomplir pleinement.

Vivre l’instant présent

Durant leur coaching, les coachs en développement personnel sous-entendent régulièrement qu’une personne accomplie est forcément heureuse. Or le bonheur est un équilibre plus difficile à maintenir qu’on ne le dit. Tout simplement parce nous fonctionnons à peu près tous de la même manière : nous nous lassons très vite de ce qui devient routinier jusqu’à nous dévaloriser assez rapidement.

Dans de telles conditions, le bonheur ne peut donc être constant. Qui plus est, certains individus cherchent le bonheur toute leur vie sans même le reconnaître lorsqu’il se présente à eux… C’est pourquoi le chercher à tout prix est une erreur. Pour être heureux, vous devez savoir apprécier chaque instant de votre vie, ce qui nécessite de votre part de vivre l’instant présent. Plus vous composerez ainsi, plus vous cultiverez le bonheur sans même vous en rendre compte.

bannière leaderboard découvrez nos formations

Placer la barre haut

Oscar Wilde disait qu’il faut toujours « viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ». Si ces propos, largement repris dans les séances de coaching, ont le mérite d’être clairs, ils ne peuvent néanmoins s’appliquer pour tout le monde. Placer la barre haut peut en effet être contre-productif et même nous dégoûter du moindre effort si ce dernier s’avère trop difficile à réaliser. Les phrases de ce genre, sorties de leur contexte, nous font souvent prendre des raccourcis dangereux.

Viser un idéal reste une bonne quête, mais quelles ressources devez-vous mobiliser pour l’atteindre ?

Ainsi, plutôt que de placer la barre haut, fixez-vous des objectifs réalistes. La part de rêve ne doit pas l’emporter sur la réalité de votre situation et de vos besoins. À quoi sert de s’expatrier, et de vivre dans une grande maison luxueuse, si un simple appartement à deux pâtés de maison de votre famille vous rend plus heureux ? De la même manière, rien ne sert d’idéaliser un corps de sportif de haut niveau si une simple remise en forme de quelques mois vous fait mieux vous sentir dans votre corps. Demandez-vous toujours les raisons pour lesquelles vous agissez et fixez-vous des objectifs à votre portée, surtout si vous pensez que la moindre difficulté vous découragera plus qu’elle vous stimulera.

S’entourer des bonnes personnes

Que ce soit dans les livres ou dans les conférences de développement personnel, on entend souvent dire que pour réussir, il faut avant tout s’entourer des « bonnes personnes ». Or lorsqu’ils évoquent cette notion, les coachs pensent souvent aux personnes qui ont réussi ou qui sont bien installées (socialement parlant). Croire cela est une erreur ! Et pour cause, les relations entre les individus sont la plupart du temps basées sur les intérêts communs. Ainsi, côtoyer des personnes qui ne sont pas de votre milieu ne vous garantit rien, si ce n’est que de vous donner l’illusion d’appartenir à un autre monde.

En revanche, parmi vos proches, vous trouverez sans doute plus de soutien et plus d’amour que vous n’en trouverez ailleurs. Les bonnes personnes sont avant tout celles qui vous écouteront et qui vous accompagneront au quotidien vers vos objectifs. Pour ce faire, nul besoin d’avoir réussi…

Donner sans compter

S’il existe un principe important en développement personnel, c’est bien celui de donner. Comprenez que les relations humaines, et ce, depuis la nuit des temps, fonctionnent par un système de réciprocité. Plus vous donnez, et plus votre altruisme et votre ouverture seront récompensés. À l’inverse, dès lors que vous cessez (volontairement ou involontairement) cet état, vous vous dirigez vers la solitude et vers d’éventuels conflits — intérieurs et extérieurs. Un proverbe chinois nous éclaire à ce sujet : « De même que le fleuve retourne à la mer, le don de l’homme revient vers lui. » Ce proverbe nous rappelle que ce que nous donnons, pour peu que nous le fassions avec les bonnes intentions, revient à nous, tel un cercle infini. C’est pourquoi, lorsque vous entretenez une relation avec quelqu’un — qu’elle soit professionnelle ou personnelle — donnez-lui quelque chose. Ce quelque chose n’a rien à voir avec du matériel… les dons les plus marquants dans la vie sont souvent impalpables : par exemple, donner de son temps, donner des encouragements, donner de l’affection, témoigner sa reconnaissance envers quelqu’un, etc.

Se détacher du regard des autres

Notre monde tel qu’il est conçu nous incite en permanence à adopter un regard accusateur sur notre environnement. Et cela commence dès l’école ! Qui n’a jamais comparé sa note avec celle d’un autre camarade de classe pour s’évaluer ?

Les professeurs, eux aussi, créent involontairement ce climat dénonciateur : on voit par exemple que seules les erreurs sont soulignées dans les dictées, mais jamais les points de grammaire et d’orthographe maîtrisés. Ainsi, au lieu de souligner les bons points, on pointe en permanence du doigt les fautes, parfois même sans les expliquer. Lorsque ce processus se répète, on se convainc d’être mauvais, et ce, de manière définitive, alors que la situation, en réalité, est loin d’être dramatique.

Ce faisant, en portant systématiquement son attention sur les points qui ne vont pas, notre estime de soi se dégrade petit à petit. Et pour se « réhabiliter », on cherche de manière plus ou moins régulière à prouver quelque chose aux autres — que l’on est compétent, que l’on mérite de recevoir de la confiance, etc. Or se conduire ainsi est déjà une défaite en soi. Vous ne devez pas chercher à obtenir dans le regard de l’autre une quelconque reconnaissance ou preuve de quelque chose. Si vous agissez ainsi, alors vous donnez la possibilité aux autres de vous dire qui vous êtes.

Même si durant votre jeunesse, on vous a collé certaines étiquettes (que vous êtes nul en français, que vous être trop timide ou maladroit, etc.), rien ne vous oblige à les accepter aujourd’hui. On dit que pour se détacher totalement du regard des autres, il est nécessaire d’approfondir la connaissance de soi :

  • Quelles sont vos valeurs fondamentales ?
  • Quelles sont vos convictions ?
  • Quelles croyances dictent mes pensées et mes actes ?
  • Quelles sont mes qualités et mes faiblesses ?
  • Quelles sont les citations qui résonnent en moi ?

Lorsque vous vous serez enfin reconnecté avec vous-même, il ne vous restera plus qu’à vivre pleinement selon vos principes. Et pour ce faire, ne vous limitez ni dans vos actions ni dans vos paroles.

Retenez simplement une chose, le jugement de l’autre ne vous définit pas en tant que personne : ceux qui jugent en permanence doutent de leur valeur, ne soyez pas de ceux-là !

Filter